LUCCHINI ET LA PSYCHANALYSE

‘ Ça fait 41 ans, ça va un peu mieux. ‘

Woody Allen


« La psychanalyse ? Je suis pas mauvais dans ce domaine là.

Alors, je vais vous répondre sérieusement. La psychanalyse ne fait aucun miracle. Si vous êtes médiocre, mesquin, minable, libidineux, ça ne changera pas grand chose. Ça ne change pas. Il n’y a pas de transcendance dans la psychanalyse. C’est pas christique la psychanalyse. La psychanalyse elle a une vertu c’est qu’elle vous rend plus praticable pour les autres par ce que vous transférez toutes vos angoisses sur un monsieur (ou une dame) qui est payé pour écouter et à un moment vous faites un travail sur vous-même et vous arrêtez d’utiliser l’autre en le manipulant pour être un spectateur enfermé et prisonnier. Vous découvrez le miracle de Lévinas ; c’est que l’autre n’est pas là pour vous aimer ou pour être « subjectivisé » par vous. Il est là en tant que lui.

L’hystérique, le séducteur, l’homme de parole, l’homme de théâtre, l’homme politique, il a un don pour avoir un pouvoir sur les gens et les gens sont réduits à être des oreilles. La psychanalyse fait que tu commences à te débarrasser de toutes ces grosses névroses manipulatrices et l’autre t’apparait tel qu’il est et tu essaies de l’embêter le moins possible.
Pour moi, ça a été une école d’altérité.
Avant j’étais un personnage qui prenait – alors vous allez dire c’est pareil – oui, je prends beaucoup de place mais là c’est normal, mais je suis pas comme ça toute la journée. Quand je rentre chez moi, je suis complètement normal. Je regarde C’est dans l’air à six heure moins dix. Je fais le petit potage. Je promène ma chienne. Les gens disent ‘ vous n’êtes jamais dans les journaux people ’ mais qu’est ce qui donnerait envie de rêver la vie de Fabrice Luchini ? Il passe son temps avec sa chienne. Il marche. Il regarde C’est dans l’air et il écoute Bach.
Donc, en un mot la psychanalyse n’est pas miraculeuse mais elle permet d’alléger la folie embarrassante et de devenir plus adulte, plus responsable et d’avoir des rapports plus attentifs aux autres car l’autre n’est plus réduit à être un objet de convoitise. »

 

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *