L’ANTRE DE L’AUTRE

Che voï ? 

[…] N’oublions pas que le sujet attend de l’Autre, de ce grand Autre où se tient pour nous la maîtrise, où s’exerce pour nous tout ce qui est de l’ordre de la maîtrise, n’oublions pas que le Sujet attend de l’Autre le message qui lui fait savoir ce que lui Sujet, désire, puisqu’à défaut de ce message il risquerait de se trouver encore plus égaré, que je ne viens de l’évoquer, c’est-à-dire livré à l’angoisse. 

LE GRAND AUTRE

Introduction

La jouissance du tragique,
s’il y a toujours un prix à payer pour soutenir quelque chose de son propre désir, c’est autre chose quand on se laisse fasciner par le tragique au point d’y trouver sa propre jouissance, ie quand on préfère la mort plutôt que la vie.